close
Bon plans

Ma pharmacie de voyageuse

Hey ! Aujourd’hui je vous montre ce que j’emporte avec moi dans ma Pharmacie de voyage. Celle-ci a bien évolué au fur et à mesure qu’il m’arrivait des bricoles 😀
Je tiens à préciser que je ne suis pas habilitée à donner des conseils médicaux, je souhaite juste partager avec vous ici mes choix très personnels.

Pour les soucis gastriques, j’ai toujours avec moi :
– Des solutions d’hydratations type adiaril. Je m’explique : j’ai fini une fois au Costa Rica sous perfusion à l’hôpital car je n’arrivais plus à m’hydrater suite à une intoxication alimentaire. Il arrive parfois que vous ne pouvez plus ingérer de l’eau normal.
– Antiseptique Intestinal (Ercefuryl)
– Antispasmodique (Spasfon)
– Protection digestive  (Smecta)
– Même si j’en ai toujours sur moi, je ne prend jamais de l’Immodium : si l’origine du mal est infectieux, ce n’est pas une bonne idée de couper le transit.

Pour les petits bobos, je prend toujours :
– Une pommade cicatrisante type Cicatryl
– Une crème anti-frottement type NOK : super utile en cas de randonnée, ou d’irritations dues à la combinaison de kite
– De l’élasto : et oui, je suis la championne des entorses
– Des pansements anti-ampoules : ça ne prend pas beaucoup de place, et une mauvaise ampoule ca peut faire tellement mal..
– Des pansements étanches
– Du désinfectant, une pince à épilée..

Et comme je suis une casse-cou, j’ai toujours :
Un kit de suture stérile : honnêtement, je ne sais pas m’en servir, mais je me dis qu’il y aura toujours quelqu’un qui saura le faire. Au moins j’ai mon matériel stérile bien à moi, et on peut me recoudre immédiatement et sur place.
A coté de ça j’ai évidemment un antibio à spectre large, des inflammatoires, et des antidouleurs.

En tant que Kitesurfeuse, je suis souvent dans l’eau, et ça favorise les otites. Et ça fait mal : j’ai toujours quelque chose sur moi (Oflocet, otofa). Je prend souvent aussi du sable dans la figure : j’ai donc tout le temps avec moi du collyre hydratant, et de la pommade à ophtalmique vitamine b12. Une fois je me suis rayée la cornée à cause d’un grain de sable et cette pommade m’a sauvé !

Enfin en tant que femme qui voyage, parfois dans des conditions d’hygiènes un peu limite, je suis sensible aux infections urinaires. J’ai donc toujours du Monuril avec moi.

N’hésitez pas à prendre une assurance voyage, la note peut vite devenir très élevée à l’étranger. A Hawaï, j’ai du payer 420 dollars pour une blessure superficielle (de mon gros orteil).  Me concernant, je pars avec l’assurance CHAPKA.
Pourquoi cet organisme? En fait ils m’avaient déjà assuré pendant mon premier trip en Australie : à ce moment la, j’avais eu de graves problèmes aux yeux, j’avais même du me faire opérer la bas. Les différents remboursements avaient été fait rapidement et sans histoire.

Vous avez aimé?
N’hésitez pas à me poser des questions, je réponds très rapidement sur ma page Facebook.

Kalbarri
Tags : pharmacieroadtriptravelvoyage
Isa

The author Isa

Leave a Response