close
Destinations

Madagascar, roadbook

Madagascar, ça demande un peu d’organisation ! Du moins si vous voulez le faire avec un rythme « Européen ». Si vous ne préparez pas votre trip, il vous faudra être très patient ! Je suis d’ailleurs passée par une agence locale pour tout ce qui est location de voiture avec chauffeur : n’hésitez pas à me contacter pour que je vous donne leurs coordonnées.

Déjà, rien que les vols avec Air Madagascar sont une épreuve : les vols ne sont jamais à l’heure. Ils peuvent être avancés ou reculés de plusieurs heures, il faut vérifier les horaires la veille avant chaque vol.

Anakao

J’ai commencé mon trip par une croisière au départ de Tulear. Par bateau, je me suis rendue aux alentours d’Anakao et j’en ai pris plein les yeux : rencontre avec les baleines, visite des villages de pêcheurs, session de Kitesurf incroyables !

Le débarquement lui même était assez fun : ici, on vous débarque à l’aide de charrettes à zébus !

 

En route pour Morondave

Je manquais de temps, alors j’ai pris la route pour Morondave par la piste intérieure : celle-ci se fait en 3 jours (Tulear – Manja – Belo sur Mer – Morondave). Je suis passée par une agence locale pour cette partie : n’hésitez pas à me contacter pour que je vous donne leurs coordonnées.
En effet, il faut louer une voiture avec chauffeur : en effet, le chemin n’est pas du tout indiqué, il n’y a rapidement plus de route à proprement parlé.
Un peu avant Manja, j’ai pris un bac à voiture : c’était un peu foireux et franchement l’aventure !

Première étape : Manja ! Manja est un petit village de brousse, très simple. Le dépaysement est total.

Belo-sur-Mer est par contre une étape plus touristique. Ce village est connu car les malgaches y fabriquent leur bateaux traditionnels, les boutres.

L’occasion pour moi de visiter un peu, et de faire une petite session kitesurf avec les enfants curieux !

C’est vraiment un endroit apaisant où je m’y sens bien. Du coup forcément je me suis laissé tentée par une petite session de yoga avant de reprendre la route.

Levée de bonne heure pour la dernière étape : l’objectif est d’arrivé à Morondave pour le coucher du soleil. C’est vraiment quelque chose à faire : les baobabs sont juste incroyables la bas !

Babaomby

Hop, un petit coup de Air Madagascar et me voila à la dernière étape de mon voyage : babaomby. La bas, la mer s’appelle la « mer d’emeraude ». Vous comprendrez vite pourquoi !

Babaomby est un paradis pour le Kitesurf : vous y trouverez une école, un grand lagon, un spot de vagues, et aussi une piscine turquoise. Il y en a pour tous les goûts !

Vous trouverez du vent à Madagascar à partir d’Avril pour le Nord, et jusqu’à Décembre pour le Sud. N’hésitez pas à venir sur ma page Facebook si vous avez des questions !

Ne ratez rien, abonnez vous !


Mon matos utilisé pour ce trip: rien de très compliqué finalement, du matériel grand public !
– Mon Drone : DJI Phantom 4 
– Un petit hybride à objectifs interchangeables : je l’utilise aussi pour mes photos ! Panasonic Lumix DMC-GX7CEG
– Et la nouvelle gopro ! Je la conseille fortement, elle est super fiable et facile d’utilisation, contrairement aux anciennes versions ! GoPro HERO5 

Tags : animauxcroisièrekitesurfmadagascarroadtrip
Isa

The author Isa

Ingénieur informatique, j’ai décidé il y a deux ans de changer de vie. J’ai plaqué mon métier et j’ai commencé alors à parcourir le monde, devenant peu à peu photographe, vidéaste, puis blogueuse !

4 Comments

  1. Bonjour Isabelle,

    Je suis tombée sur ton blog par hasard grâce à ma cousine.
    Je suis malgache et depuis peu, j’ai le « mal du pays » et une grosse envie de voyager comme toi ! (Bon un peu moins envie quand même ^^).
    Un petit conseil pour ton blog : il est super. Par contre quand on laisse un commentaire, la police est trop petite !
    Deuxième commentaire : j’ai lu que tu avais galéré pour aller à Madagascar. Ce que je te conseille la prochaine fois si tu y retournes : prends un vol Corsair. Certes ils ne font pas les vols nationaux mais au moins tu es sûr que ton avion décollera à l’heure de Paris Orly du moins.
    Air Madagascar, je n’ai eu que trop de mésaventures avec eux pour ne plus y réserver quoique ce soit.

    Merci de partager ton expérience.

    1. Salut ! Ca marche, je vais essayer d’agrandir ca !
      Je ne savais pas qu’il y avait des vols interieurs Corsair, c’est nouveau?
      Amicalement,
      Isa

  2. Bonjour Isabelle,

    Je suis Raph, l’heureux propriétaire de KiteParadise Madagascar. Cela fait un bout de temps que je suis tes pérégrinations au bout du monde. Et ta vie m’inspire beaucoup 🙂
    Nous avons ouvert cette année notre superbe petit resort de kitesurf sur la Baie de Sakalava, près de Diego Suarez. Il est situé au milieu de la magnifique plage de la baie de Sakalava, face au célèbre banc de sable blanc.

    J’aimerais beaucoup t’accueillir chez nous lors de ton prochain passage sur la grande ile, pourquoi pas pour la saison prochaine avec VeroKite Trebaol et Morgane Ridoret?

    Le spot de flat est juste devant chez nous, les vagues, sur le reef 600m. La vue de l’hôtel sur le lagon est à couper le souffle… On se lève, s’habille et décolle son kite juste devant sa chambre.

    Nous offrons une variété d’options de couchage, du bungalow avec terrasse privée à la chambre budget, de la chambre sur la plage au glamping sur la dune en tente de luxe. Sur la terrasse du Paradise Lounge on admire la baie de Sakalava, les kite tricks des copains, on se détend, bronze, prend un verre entre amis, on jamme, visionne ses films ou ses séquences de drone.

    Séjourner à KiteParadise Madagascar c’est également rendre le kitesurf utile. Nous reversons une partie de nos profits en nature et co-finançons l’école du village d’Ankorikehely en achetant des meubles, du matériel scolaire ou rénovant les salles de classe.

    N’hesite pas à me contacter directement pour de plus amples informations concernant nos dispos et le conditions de navigation qui sont absolument exceptionnelles.

    https://www.kiteparadise-madagascar.com

    A très bientôt Isa 🙂

Leave a Response