close
DestinationsKitesurf

Randonnée et Kitesurf à Rodrigues

Randonnée et Kitesurf à Rodrigues

Aujourd’hui, je voulais vous parler d’une île secrète. Un petit coin de paradis, hors du temps : ici, pas d’internet, ni de téléphone. Cette île volcanique encore méconnue, se trouve à 500km à l’Est de l’île Maurice, immense lagon turquoise isolé au milieu de l’océan indien.
Sa particularité ? Personne n’y va par hasard. Cette petite ile enchanteresse vous aura sûrement été suggérée par un ami, et vous serez surpris surplace, d’y rencontrer que des voyageurs qui y reviennent régulièrement.

Oui car Rodrigues est un secret qui se garde précieusement, et vous allez vite comprendre pourquoi.

Un peu d’histoire…

On dit que c’est les tortues géantes qui attirèrent les colons à Rodrigues. Bien que découverte dès 1528 par les Portugais, c’est en 1735 que les Français décidèrent de s’installer véritablement sur cette petite île pour y créer un poste de ramassage de tortues. A l’époque où les traversées en navire étaient longues et difficiles, les tortues géantes représentaient alors une richesse considérable : on pouvait les conserver vivantes à bords des navires pendant plusieurs mois, sans eau ni nourriture.

C’est ainsi que les colons décimèrent les tortues géantes de l’île Rodrigues : la légende dit qu’il y en avait tellement que l’on pouvait faire 100 pas sur leur dos sans toucher une fois le sol. L’histoire, elle, raconte que 10 000 tortues furent prélevées chaque année pour ravitailler les navires, et que 70 ans plus tard, il n’y eu plus une seule tortue géante sur l’île.

Rodrigues, un exemple d’écologie

Est-ce que ce triste passé a influencé la mentalité des habitants de cette république de Maurice ? En tout cas, aujourd’hui, les Rodriguais ont bien décidé de faire de leur île un exemple d’écologie.

Alors que mon avion descend sur l’immense lagon turquoise entourant Rodrigues – ce lagon réputé par sa surface fait plus de deux fois la taille de l’île – une hôtesse nous annonce que les sacs plastique sont interdit ici. On est prié de les laisser à la douane.
C’est la première fois que je vois cela. Aucun plastique n’est toléré à Rodrigues, et le voyageur peut d’ailleurs se faire verbaliser pour possession de sac plastique. L’amende, plus symbolique qu’autre chose, n’excède pas les 1000 Roupies Mauricienne (environ 25 euros). Compte tenu de l’état désastreux des océans un peu partout dans le monde, je trouve vraiment cette initiative intéressante. D’ailleurs, je ne me rappelle pas avoir vu un seul déchet sur les plages Rodriguaises durant mon séjour.

lagon kitesurf rodrigues

Le Bakwa Lodge, petit paradis à deux pas du spot de Kitesurf

Seize petits kilomètres séparent l’aéroport de mon lodge situé sur la côte Est, mais il faudra quasi une heure à mon chauffeur pour les parcourir. Trop de circulation ? Certainement pas ! Le trafic automobile est quasiment inexistant à Rodrigues. Mais ici, toutes les routes sont limitées à 40 km/h, les troupeaux de chèvres ont une fâcheuse tendance à emprunter la chaussée, et surtout, les Rodriguais aiment prendre leur temps.
Cela n’est pas pour me déplaire, et peu à peu, je me mets au rythme de cette île perdue au bout du monde.

Le Bakwa Lodge est composé de villas de style traditionnel, tout de bois peint en blanc. Ce lodge porte le nom d’un arbre très répandu ici, apprécié pour ses feuilles dont on se sert pour confectionner les typique chapeau Rodriguais, et ses fruits, les « Pimpins », utilisés pour accompagner les carris. Cet énorme fruit hérissé de pointes est d’ailleurs utilisé en décoration un peu partout dans ma chambre.
Cet hôtel est surtout réputé pour sa cuisine : n’hésitez pas à y réserver une table un soir, même si vous dormez ailleurs.
Ici, on dort bercé par le doux murmure des vagues : la plage est à deux pas. Depuis ma terrasse, le lagon turquoise est d’un bleu vif, presque irréel. Je ne me rappelle pas avoir déjà vu une eau d’un bleu aussi étonnant, même au cours de mes nombreux voyages.

> Disponibilités Et Réservations : Bakwa Lodge 

Si vous avez un budget serré, sachez que vous pouvez dénicher plein de maisons d’hôtes très sympathiques : aller voir du côté de AirBnb. (25euros de réduction sur votre première réservation avec ce lien)

Découvrir le Kitesurf à Rodrigues

Au loin, j’aperçois des ailes de kitesurf, évoluant paisiblement dans cette immensité turquoise. Rodrigues est une île réputée pour la découverte et la pratique de ce sport nautique. Ici, le vent souffle assez régulièrement entre Juin et Octobre, et l’immense lagon se prête bien à l’apprentissage du Kite.

Il y a deux écoles juste à côté de l’hôtel où vous pourrez apprendre ce sport très en vogue. Si vous cherchez l’autonomie, préférez un stage d’une semaine.

Pour ceux qui sont déjà autonomes : attendez vous à un lagon magnifique, immense, mais un peu clapoteux. Vous avez quelques zones de flat, mais avec peu de fond. Ce qui est vraiment sympa, c’est de s’organiser avec les écoles de kite ou les pêcheurs pour faire un grand downwind, afin d’explorer Rodrigues un peu autrement !

Les ourites, une tradition !

J’aperçois aussi les fameux pêcheurs d’ourites. La pêche au poulpe, appelé ici ourite, est une activité traditionnelle de Rodrigues. Dès l’aube, les « piqueuses d’ourites » partent à pieds, armées d’une seule pique, espérant dénicher ce succulent mollusque. Ces femmes munies de leur grand chapeau tressé, passant la journée avec de l’eau parfois jusqu’à la taille, sont une image emblématique de l’île.

Les ourites séchées font aussi partie du paysage ici : des étendages en bois sont installés dans chaque village, portants chacun des dizaines d’ourites. Celle-ci se déguste à toutes les sauces sur l’île : que cela soit en daube, en salade, en vindaye ou cari.

 

Les randonnées à Rodrigues

Rodrigues saura aussi séduire tout randonneur, avec ses multiples sentiers et possibilités de balades.

Je garde un souvenir émue de ma ballade jusqu’à son point culminant, le mont Limon et ses 393 mètres de haut. Depuis ce sommet situé au centre de l’île, la vue à 360° sur le lagon et l’océan indien vous charmera forcément. Préférez une ascension en fin de journée : la lumière dorée sublimera les collines alentours, et le coucher du soleil depuis le sommet restera inoubliable. Ne faites pas comme moi et pensez à prendre une frontale pour la redescente : la nuit tombe incroyablement vite ici ! Profitez en pour admirer les étoiles : est-ce que vous les avez déjà vu de façon aussi nettes ?

Il y aurait des dizaines de randonnées à décrire. Mais je souhaite tout de même vous parler de mon second coup de cœur.

Rodrigues Maurice drone

La randonnée entre Val Brulé et Gravier est peut-être la plus courue de l’île et ce n’est pas pour rien. Déjà, soyons relatif, vous êtes au bout du monde : attendez vous à croiser juste une poignée de touristes. Vous croiserez d’ailleurs beaucoup plus de moutons et chèvres que de randonneurs. Cette balade d’une dizaine de kilomètres va de criques en criques, petit sentier de chèvres zigzagant entre les cactus, nature sauvage et collines aux air de savanes. Mais surtout, cette ballade passe par la plus belle plage de Rodrigues, la fameuse Anse Bouteille.

L’occasion parfaite pour s’accorder une petite pause, se rafraichir dans cette eau limpide, jouer avec les poissons licornes qui sont particulièrement curieux dans cette crique, avant de repartir. La récompense est de taille à l’arrivée : Gravier est réputé pour ses restaurants à langoustes. C’est le moment de vous faire plaisir !

Anse bouteille rodrigues

Ne ratez pas les tortues de Rodrigues

Enfin, Rodrigues est aussi connue pour ses cavernes. Qui aurait pensé que sur une île d’à peine 18km de long, se trouvait une grotte longue de plus de 1000 mètres : la caverne Patate. Cette grotte permet de descendre à plus de 100 mètres sous terre : on se retrouve ainsi sous le niveau de l’océan !

D’autres cavernes méritent le détour, comme les onze grottes de la réserve Francois Leguat. Cette réserve est aussi une ferme de réintroduction des tortues terrestres géantes, crée par un riche mécène Mauricien. Les Rodriguais ont bien décidé de montrer du doigt et de réagir face aux conséquences désastreuses de la colonisation sur l’environnement de leur île. Dans cette réserve, le visiteur pourra côtoyer plus de 1000 tortues évoluant en toute liberté. Sachez que ces tortues géantes sont très curieuses et viendront naturellement vers vous. Elles arrivent même parfois dans votre dos, et vous signale leur présence par un gentil mais surprenant petit coup de bec dans vos mollets.

Et pour conclure…

Partir à Rodrigues, c’est aussi nécessairement y revenir. Vous allez forcément tomber sous le charme de cette ile paisible, sauvage, et pittoresque. Vous allez sûrement être touché par la gentillesse des Rodriguais. Vous risquez aussi de vous habituer aux réveils par le bruit des vagues et le chant des oiseaux.

Mais surtout, ne le dites à personne !

Rodrigues scooter

Infos Pratiques :

Quand Partir :  Magnifique été comme hiver, Rodrigues propose une très large période de visite. Evitez juste la saison des pluies en Janvier et Février. De Mars à Décembre, les températures sont douces et agréables. Si vous voulez vous initier au Kitesurf, préférez la période de Juin à Octobre.

Com­ment y aller Air Mauritius propose 4 vols journaliers depuis l’île Maurice. Des vols depuis la Réunion sont aussi réalisés pendant les vacances scolaires.

VISA : pas de for­mal­ités par­ti­c­ulières, juste un passe­port en cours de valid­ité

Et si vous voulez en profiter pour visiter l’île Maurice, ne ratez pas mon article pour un trip sportif hors des sentiers battus : https://isabellefabre.fr/decouvrez-maurice-autrement/

Et voila ! J’espère que cet article vous a plu. Si vous avez des questions, je réponds toujours dans la journée sur ma page Facebook 🙂 Retrouvez d’autres photos et venez aussi me faire un petit coucou sur Instagram 🙂

A bientôt?

Isa

Something is wrong.
Instagram token error.
Voir Plus

Tags : kitesurfrodriguestrailtrek
Isa

The author Isa

Ingénieur informatique, j’ai décidé il y a deux ans de changer de vie. J’ai plaqué mon métier et j’ai commencé alors à parcourir le monde, devenant peu à peu photographe, vidéaste, puis blogueuse !

Leave a Response