close
Réflexions

Pourquoi faire un bilan de compétences ?

Pourquoi faire un bilan de compétences ?

Pendant des années, j’étais frustrée dans mon travail d’ingénieur. J’avais le sentiment de passer à côté de ma vie, de ne pas accomplir de grandes choses. Je n’étais pas non plus malheureuse, seulement je sentais que ce n’était pas cela la vie que je souhaitais. J’ai finalement passé un bilan de compétences, et cela a complètement changé ma vie !

L’image que j’avais du bilan de compétences

J’avais une image complètement faussée du bilan de compétences.

Je m’imaginais que j’allais remplir un questionnaire, cocher quelques cases, et qu’à la fin mon coach allait fièrement m’annoncer :

“Bravo, vous avez 98% d’affinité avec le métier de testeur de toboggans ! Bonne reconversion à vous, et au revoir !”

En fait, cela ne se passe pas du tout comme cela. Encore que, cela dépend des bilans de compétences et c’est pourquoi je vous encourage à choisir le vôtre avec beaucoup d’attention !

Mon bilan de compétences, il était finalement plus proche d’une psychothérapie. On a discuté de plein de tout pendant des heures, j’ai effectivement coché quelques cases d’un QCM le premier jour, mais 90% de mon bilan, c’était complètement autre chose. Et heureusement, car c’était exactement ce dont j’avais besoin.

Drop In water jump argelès sur mer

L’importance de bien choisir son bilan de compétences

Il est super important de bien choisir son bilan de compétences. Il y a vraiment de tout dans le milieu, et croyez-moi, j’ai beaucoup d’amis qui ont choisi un peu trop rapidement et qui ont été très déçus au final !

Le point clé, c’est vraiment d’avoir une bonne affinité avec votre coach. Vous allez devoir vous livrer à lui. Ensuite, demandez le programme du bilan, et assurez-vous que vous n’allez pas juste remplir les cases d’un QCM !

Je ne peux vraiment que vivement vous conseiller cet organisme pour passer votre bilan de compétences, et cela pour plusieurs raisons.

Déjà, c’est un organisme certifié, si fait qu’il y a de fortes chances que votre bilan de compétences soit financé par votre fond de formation ou pôle emploi.
Ensuite, vous avez le choix entre une multitude de coach : c’est super important de bien vous entendre avec votre coach.
Enfin, il propose une grande flexibilité : vous pouvez avoir des sessions le soir jusqu’à 22h, ou même le weekend ! C’est quand même super pratique.

Ils sont un peu victime de leur succès en ce moment et il y a un peu d’attente, alors je ne peux que vous conseiller de remplir rapidement ce formulaire pour avoir un premier rendez-vous gratuit.

Prêt à gravir votre montagne ?

Quel est le coût d’un bilan de compétences ?

C’est vraiment important de prendre un organisme certifié, car il y a de fortes chances que tout comme moi, vous arriviez à faire financer votre bilan de compétences à 100% par pôle emploi, ou par votre fond de formation.

Aujourd’hui il y a un peu tous les tarifs, je pense qu’il faut être très prudent. Personnellement mon bilan de compétences coûtait environ 1300 euros, et il était juste parfait.

Se réinventer : un véritable ascenseur émotionnel

Se réinventer, cela demande du courage, et c’est parfois un exercice long et pénible. Il y a des jours où j’allais pleine d’entrain à mon rendez-vous avec mon coach. Et d’autres où je trainais des pieds, où j’avais le sentiment de ne pas avancer assez vite, l’impression de faire des exercices qui ne me serviraient à rien. Ne vous découragez pas, c’est normal ! Ces choses là prennent du temps. Vous ne comptiez pas vous réinventer en une seule journée quand même ?

Avec du recul, chaque exercice a été super utile. Mon coach m’a fait regarder des jobs d’ingénieur et même postuler. Cela m’a finalement aidé à réaliser que je ne voulais absolument plus faire ce métier. J’ai eu d’ailleurs un gros déclic quand j’ai refusé un boulot, pour le seul motif qu’ils n’avaient pas de douches.

Non, je ne veux plus être ingénieur, j’en suis maintenant persuadée ! Mais alors, qu’est ce que je peux faire d’autre ? Je ne sais rien faire…

Pourquoi le bilan de compétences m’a vraiment aidé

J’ai appris le lâcher prise et c’était difficile !

– Tu as envie de voyager ? Ben alors, voyage !
– Oui mais le trou dans le CV…
– On s’en fiche ! Le voyage, ça peut être quelque chose de super valorisant ! Tu vas apprendre de nouvelles langues, tu vas savoir réagir à l’imprévu… Tu ne crois pas que cela va plaire à ton futur employeur ?

Mon coach m’a beaucoup aidé à apprendre le lâcher prise. J’étais très anxieuse à l’idée de mettre ma carrière de côté pendant un moment. J’avais peur de faire une grosse erreur. Et de le regretter plus tard.

Il m’a fait réaliser que toute expérience pouvait être valorisée. Que je pourrais revenir à ma vie d’avant si je le souhaitais.

ibis delta parnaiba bresil kitesurf

J’ai découvert que j’étais une personne créative

Mon coach a vu en moi une personne créative. Honnêtement au début j’avais bien du mal à la croire !
Créative ? Moi ? Non, depuis que je suis petite je suis nulle en art, ma soeur faisait même mes devoirs à ma place ! Et puis quand j’étais ingénieur, franchement ce n’était jamais moi qui avais les bonnes idées.

D’ailleurs c’est un cercle vicieux ! Généralement, on commence un bilan de compétences quand on n’est pas satisfait de son boulot actuel. Et souvent, quand on n’est pas épanoui dans son travail, on est du coup pas très bon. Du coup, comment croire en ses capacités, alors qu’au quotidien on n’est pas très fier de soi ? C’est là que le coach intervient, et que le bilan prend tout son sens.

drdrone republique dominicaine

J’ai découvert que mon diplôme d’ingénieur n’était pas perdu !

“Quand même, j’ai étudié dur pour être ingénieur. Cela me fait de la peine de jeter mon diplôme à la poubelle…”

Mon coach m’a fait réaliser que j’avais tout faux ! Finalement, être ingénieur c’est quoi ? C’est être capable d’apprendre, de comprendre, d’assimiler tout chose. Et tout cela, ce n’est pas perdu. En passant ce diplôme, j’ai développé ces capacités. Je suis capable d’apprendre, d’être ce que je veux.

Sans parler qu’un diplôme d’ingénieur me donnera de la crédibilité auprès de mes clients !

J’ai osé en parler à mes proches

J’avais très honte du regard de mes proches. Ils m’avaient payé de belles études d’ingénieur, et moi, je faisais n’importe quoi. Je n’osais pas du tout aborder le sujet avec eux, c’était vraiment tabou. On m’a toujours appris qu’il fallait que j’étudie dur pour ne pas finir “caissière chez Auchan”. Vous voyez le style ?

Mon coach m’a fait faire un exercice pendant le bilan de compétences qui m’a énormément aidé : mes proches devaient écrire dans une lettre ce qu’ils pensaient de moi. Quelques-uns ce sont prêtés au jeu, mais celle qui m’a le plus aidé, c’est ma maman. Elle a écrit que de toute façon, elle n’était pas inquiète pour moi, car j’étais une battante et j’avais une super capacité à rebondir.

J’ai vraiment été très étonnée par son texte. Je m’attendais à me faire tirer les oreilles ! Je vous jure, parfois, on se met des barrières...

bilan de compétences

Et après mon bilan de compétences ?

Deux semaines après ce bilan de compétences, j’ai créé ma boite. J’ai été aidé par l’organisme BGE : c’est du coaching gratuit pour les créateurs d’entreprise, et c’est vraiment génial ! Ils m’ont aidé à choisir le bons statuts, à fixer mes tarifs, à peaufiner mon projet, et à profiter d’un réseau.

J’ai eu également des aides de la CAF avec la Prime d’Activité, ce qui m’a permis de lancer sereinement mon entreprise.

cote d'azur camping ormea bivouac nice

Vous comptez passer un bilan de compétences ?

Vous comptez passer un bilan de compétences ? Ou alors vous avez déjà vécu l’expérience ? N’hésitez pas à témoigner en commentaire !

Et si vous voulez tout savoir sur ma reconversion, dans cet article je raconte un peu plus mon cheminement !

Enfin, si vous avez des questions, je réponds toujours dans la journée sur ma page Facebook et Instagram 🙂

 

 

 

Tags : bilan de compétencesblogueurbon planvoyage
Isa

À propos de l'auteur Isa

Ingénieur informatique, j’ai décidé il y a deux ans de changer de vie. J’ai plaqué mon métier et j’ai commencé alors à parcourir le monde, devenant peu à peu photographe, vidéaste, puis blogueuse !

Viens papoter !