close
Trail

Pourquoi vous devriez immédiatement vous inscrire au Raid Amazones?

Mon Raid Amazones au Sri Lanka.

Octobre 2018. Ca y est. C’est enfin mon tour de me lancer dans cette aventure dont tout le monde me parle avec des étoiles plein les yeux depuis des années ! Le raid Amazones, c’est une expérience sportive, mais surtout une belle aventure humaine, un raid multisports solidaire et féminin, et je compte bien le vivre à fond avec ma coéquipière Fanny.

En route pour le Sri Lanka !

Dès mon vol Nice-Paris, je repère quelques amazones : trop facile de se retrouver avec nos sweats rouges ! On s’échange quelques regards complices dans l’avion, on est toutes un peu stressées, c’est enfin le jour J !

Je retrouve Fanny à Charles de Gaulle : pas facile de la repérer parmi la bonne centaine de lutins rouge, surtout qu’elle est bien plus petite que ce que je m’imaginais. 😉

Nous voilà parties pour 6h de vol jusque Dubaï, puis encore 7h pour Colombo, capitale du Sri Lanka. Bon, entre les papotages, les cours de coiffures entre Amazones (si si, j’ai eu le droit à ma belle tresse africaine), les tours d’A380 pour se délasser les jambes… je n’ai pas vu temps passer !

Dès notre arrivée à Colombo, on a le droit à un incroyable accueil : photographes, colliers de fleurs, tambours et danses… Eh ben, ça promet !
Passikudah ne se trouve qu’à 300km de Colombo : mais il nous faudra encore 7h de bus pour rejoindre notre hôtel. Pas facile de rouler à plus de 50km/h sur les routes Sri-Lankaises : il faut éviter les tuk-tuk suicidaires, zigzaguer entre les camions, laisser passer les troupeaux de vaches, et parfois même, éviter les éléphants un peu trop curieux, pour notre plus grand bonheur !

Raid Amazones Sri Lanka

Eh oui, le bout du monde, ça se mérite ! Heureusement l’organisation du raid Amazones est sans faille : bouteilles d’eau à volonté, pause repas à mi-parcours dans un luxueux hôtel avec vue sur le fameux rocher du lion, et super accueil à notre arrivée à Passikudah.

On récupère les clés et on retrouve Jenny et Justine dans la chambre, nos deux colocataires pour la semaine à venir. Au départ, j’étais un peu mitigée à l’idée de partager une chambre de deux lits seulement avec 2 inconnues. Au final, j’ai trouvé cela génial ! J’ai appris à connaître d’avantage Jenny et Justine au fil des jours et on a tellement rigolé ensemble ! J’étais trop triste de les quitter le dernier jour, et avec tout ce que l’on a partagé, je sais que je me suis faites de véritables amies. Je les suis maintenant régulièrement sur les réseaux et je sais que l’on se reverra forcément un jour !

Cet esprit bivouac colle tellement à la mentalité du raid Amazones et est un formidable générateur de rencontres.

Raid Amazones Sri Lanka
Nos colocs de rêve !

 

Contrôle du matériel et premiers doutes

Le lendemain matin est consacré au contrôle du matériel. On a aussi vérifié que l’on savait bien changer une chambre à air pour l’épreuve de VTT. Avec un peu (beaucoup) de patience ça devrait le faire !

On s’est surtout rendu compte avec horreur que « Canoë » et « kayak » ce n’était pas du tout la même chose ! « Ben oui » nous dit le monsieur-très-patient, « en canoë, on n’a qu’une mono-pagaye ». Mais comment faire pour aller tout droit du coup? Ça promet du zigzag !

Certaines équipes ont carrément profité de l’après-midi pour faire un run d’acclimatation. Avec Fanny, on a choisit de s’acclimater à la piscine. C’est important aussi ! J 28 degrés, franchement, ce n’est pas évident !

Raid Amazones Sri Lanka

Première épreuve du Raid Amazones : 16km de Trail

Ces 16km dans les rizières du Sri Lanka ont été vraiment difficiles pour moi !

Je savais que Fanny était plus entrainée et plus rapide que moi, alors je suis partie vite et fort. Et oui, j’ai un honneur tout de même !

Je l’ai vite payé cher : il faisait super chaud, je me sentais lourde, je voyais ma moyenne s’effondrer au fur et à mesure du parcours.
Fanny a vraiment été une coéquipière au top : elle m’a tracté, encouragée, elle m’a même raconté des blagues que je n’ai toujours pas compris, une sombre histoire de champignons ! (Tu m’expliqueras un jour ?)
Mon cerveau ne fonctionnait plus et j’ai vraiment tout donné pour suivre ma petite fusée ! J’avais vraiment la sensation d’être une enclume en train d’essayer de suivre un petit lapin sautillant.

Heureusement des tas d’enfants étaient là aussi pour m’encourager : ça faisait un bien fou ! On est devenu un peu l’attraction du village, beaucoup de regards et sourires échangés avec les locaux, comme si la barrière de la langue n’avait jamais existé.

L’arrivée s’est faite sous les encouragements des autres amazones. Déjà beaucoup d’émotions ici : et dire que c’est seulement le premier jour !
On retrouve les copines de chambre qui ont fini 2ème ! Nous de notre côté, nous sommes 7ème ! Waouw, quelle collocation de dingues !

L’après-midi de cette première journée de Raid est dédiée à l’épreuve de tir à l’arc : épreuve très redoutée car elle permet vraiment de gagner facilement des bonus de temps et de faire la différence.

Bon.

Clairement, on n’a pas brillé par notre habilité à l’arc ! En plus, je me suis rendue compte pendant l’épreuve, que suite à mon opération des yeux pour la myopie, mon œil directeur a changé ! Cela fait très bizarre.

Raid Amazones Sri Lanka Tir à L'arc

Deuxième épreuve du Raid Amazones : 15km de Kayak Canoë

4135 coups de pagayes, qui dit mieux ?

Pourtant, la soirée de hier avait été très modéré : un seul verre, même pas le moindre mojito… malgré cela, on n’a jamais réussi à aller droit en canoë ! Franchement, on n’a jamais vraiment compris le truc.

15km de parcours étaient annoncés : je pense qu’on a fait facile 17 ou 18km 🙂 !
Bref, il nous a fallu beaucouuuuuup de patience pour en arriver au bout. Heureusement le paysage était vraiment sympa : on a même visité le typique port de pêche de Passikudah ! On a d’ailleurs bien fait rire les pêcheurs lors de l’un de nos nombreux tête à queue.

Quasi trois heures plus tard, les bras en feu, nous passons la tant attendue arche d’arrivée ! Quel bonheur ! Plein d’amazones sont là pour nous encourager, c’est juste magique de voir toutes ces femmes alignées le long de l’arche !

Après une courte pause déjeuner, nous repartons pour une activité ludique : cette après-midi, nous découvrons le cricket, sport dans lequel les Sri-Lankais sont champions du monde ! La fatigue n’aidant pas, il nous a fallu une bonne demi-heure pour comprendre les règles… Mais après, quelle rigolade ! En plus, les Sri-Lankais étaient super heureux de nous voir apprendre leur sport favori, ils nous demandaient sans cesse si on pouvait prendre des selfies ensemble. C’était vraiment un beau moment d’échange.

Raid Amazones Sri Lanka cricket

Troisième épreuve du Raid Amazones : 47Km de VTT !

Réveil très très matinal pour cette troisième épreuve du Raid Amazones. On se fait dégommer par le réveil à 4h du matin. Il fait vite très chaud et un transfert nous attend pour nous rendre sur le lieu de l’épreuve, alors pas de choix, il faut se lever tôt.

Le raid Amazones est fait de telle sorte que chaque épreuve nous permet de voir une partie différente du pays. C’est finalement un moyen de visiter un pays différemment, par le sport.

Mais ce matin, l’épreuve pour moi, c’est de réussir à avaler quelque chose.

Raid Amazones Sri Lanka chasse aux trésors

On récupère nos montures, puis direction l’arche de départ : nous partons par ordre du classement général. Malgré nos détours canoësque, nous sommes encore 8ème.

J’ai vraiment adoré cette épreuve ! Durant 2h28, nous nous sommes transformées en véritables guerrières : la boue nous éclaboussait joyeusement le visage, on a fini couvertes de la tête au pied !

Fanny a vraiment assuré malgré le fait qu’elle n’a pas touché un VTT depuis son enfance. Un peu en difficulté sur cette épreuve, elle est restée tout sourire malgré les chutes intempestives de pâte de fruit, les nids de poule tape-cul, les évitements d’urgence de vaches… C’est vraiment un bonheur de faire équipe avec ce petit bout de femme.

Quatrième épreuve du Raid Amazones : La chasse aux trésors !

Retomber en enfance le temps d’une chasse aux trésors géante !
Alors là, un grand BRAVO aux organisateurs du Raid Amazones. C’était FOU ! Pendant 4h, on a couru partout, on a enchaîné une quarantaine d’épreuves, physiques mais aussi mentales, avec des casses tête infernaux.
On s’est élancé comme des folles dans les rues, cherchant un temple, un marché aux poissons, un coiffeur, le tout en évitant les tuk-tuk, chèvres, et les passants étonnés : les locaux nous prenaient tous en photo ! On est soudainement devenu l’attraction de la ville, horde de maillots rouges surexcités !

On a aussi travaillé notre niveau d’anglais, mais surtout celui de mimes, très efficace pour demander son chemin !
Et puis encore une fois, on a vécu de belles choses. J’ai l’impression de me répéter mais ce raid, c’est vraiment de l’entraide, de l’émotion, des papillons dans le ventre…
J’ai adoré cet Escape Game géant autour du Sri Lanka : une façon hyper originale de découvrir le pays. Je vais avoir du mal à retourner à mes guides classiques moi maintenant.

L’après-midi a été dédié à un cours de cuisine Sri-Lankaise. On est reparti avec plein de recettes, d’aliments nouveaux, et d’idées pour surprendre nos amis au retour du Raid Amazones.

Cinquième épreuve du Raid Amazones : 23Km de RUN and BIKE

Paye ton fractionné ! Le Run and Bike, c’est un vélo pour deux, beaucoup de sprint et un peu de stratégie quand même.
Avec Fanny, on a donc élaboré une stratégie très complexe qui consistait à se mettre MI-NABLE ! Mission réussie !
Doucement, on a remonté les équipes pour finalement se placer en première position ! Je vous jure, on hurlait de joie tellement on avait du mal à y croire !

Le parcours nous a fait passer par une petite école de village : tous les enfants étaient alignés dehors pour nous encourager. Cette image reste figée dans ma mémoire.

Finalement, il nous aura fallu 1h35 seulement pour boucler les 23km. Qui dit mieux ?
Et cerise sur le gâteau : on a couru la majorité du parcours avec les copines de chambres Justine et Jenny : on était juste trop contente de les retrouver !

L’après-midi, il y a eu l’épreuve que je pense avoir préféré. Celle de survie. Nous avons appris à tirer à la sarbacane, à faire du feu, et nous avons grignoté quelques insectes pour nous mettre en appétit !

Et vous, vous êtes plutôt sauterelle ou asticot ?

Sixième et dernière épreuve du Raid Amazones : Trail de 9km

Qui n’a pas de jambes, fini en laisse.
Pour cette dernière étape de 9km700, nous avons décidé d’innover : nous avons déniché deux magnifiques élastiques bien locaux pour que Fanny puisse me tracter.
L’idée aussi était qu’on fournisse ENSEMBLE le même effort, qu’on ait la possibilité toutes les DEUX de tout DONNER, malgré la différence de niveau. On avait vraiment ce BESOIN de finir la dernière étape du raid Amazones en donnant TOUT, ENSEMBLE.
Grâce à mon petit moteur sur pattes, les kilomètres ont défilés à toute vitesse. On est encore une fois devenu l’attraction du village, étrange duo relié par un élastique : j’entendais rire les enfants à notre passage, les adultes nous prenaient en photo, c’était dingue !

Les 500 derniers mètres se faisaient avec de l’eau jusqu’à la taille, histoire de bien nous achever.
Finalement, 54min pour ce quasi 10km un peu atypique : mission accomplie.
Euh… Fanny tu reviens quand me tracter ? Ce n’est définitivement pas pareil sans toi !

Pourquoi vous devriez absolument faire le Raid Amazones ?

Difficile de décrire toutes les émotions qui m’ont transporté durant cette semaine.

Le Raid Amazones permet de découvrir un pays autrement, par le sport. Vous allez traversez des régions reculées, vierge de tout tourisme. Vous allez intriguer la population locale et devenir soudainement l’attraction des petits villages : je ne compte plus le nombres de mains serrées ou de selfies.
Avec le sport, la barrière de la langue disparaît. J’ai adoré échanger des regards étonnés, parfois compatissant, avec des gens d’un monde tellement différent du mien. Ces Sri Lankais n’avaient rien, pourtant, ils me donnaient leur plus beau sourire chaque jour !
Je me rappelle de ces enfants qui me tendaient leur main, de cette femme qui a couru quelques mètres avec moi, de ce vieillard à vélo qui me criait « hold on hold on ».
Je n’ai qu’à fermer les yeux et me remémorer ces scènes pour que les larmes me montent au yeux. Je suis encore sous le choc de ce concentré d’émotions. .

Raid Amazones Sri Lanka

Le Raid Amazones, c’est aussi des rencontres.
Il y a eu évidemment la belle complicité qui s’est crée avec Fanny, et aussi avec mes colocs Justine et Jenny. Mais j’ai également rencontré plein d’autres femmes d’exceptions que j’espère sincèrement revoir.
Les filles ! Ce raid est TOUT NIVEAU : ne vous mettez pas de barrières et lancez vous dans l’aventure Amazone !

Raid Amazones Sri Lanka

Si vous êtes ici, c’est que vous devez aimer les gens qui ont changé de vie. N’hésitez pas à aller jeter un œil au blog de Fanny, ça devrait vous plaire.

Vous pouvez aussi la suivre sur Instagram ici.

Retrouvez aussi les Instagrams de nos super coloc Justine et Jenny : elles ont quand même gagnées le raid !

Enfin, voici le lien direct vers la page du Raid Amazones ! A vous de jouer !

Et voila ! J’espère que cet article sur mon expérience au Raid Amazones au Sri Lanka vous a plu. Si vous avez des questions, je réponds toujours dans la journée sur ma page Facebook 🙂 Retrouvez d’autres photos et venez aussi me faire un petit coucou sur Instagram 🙂

A bientôt?

Isa

 

Something is wrong.
Instagram token error.
Voir Plus
Tags : trailvoyagevtt
Isa

The author Isa

Ingénieur informatique, j’ai décidé il y a deux ans de changer de vie. J’ai plaqué mon métier et j’ai commencé alors à parcourir le monde, devenant peu à peu photographe, vidéaste, puis blogueuse !

Leave a Response