close
Sports d'Hiver

Découverte du Ski de randonnée avec l’UCPA

Découverte du Ski de randonnée avec l’UCPA

Cela faisait un petit moment que je voulais me mettre au ski de randonnée, mais j’avais du mal à me lancer toute seule. Mes amis me proposaient régulièrement des sorties mais j’avais envie d’être encadré par un professionnel pour débuter. Je me suis finalement décidée pour ce stage UCPA : objectif, faire mon premier raid en itinérance, tout en bénéficiant des conseils d’un guide de haute montagne, afin de me préparer doucement à l’autonomie.

Pour qui?

  • Ceux qui ont envie de progresser en ski de randonnée pour aller vers l’autonomie
  • J’aime beaucoup l’UCPA car même si on y va seul(e), on est sûre d’y faire de belles rencontres. D’ailleurs les 6 autres personnes de mon stage de ski de randonnée sont aussi venus en solo !
  • Ceux qui ont une petite expérience en ski de randonnée, ou une bonne condition physique et l’habitude de la montagne.

Déroulement du stage UCPA Val Ferrat

Première journée : remise du matériel et première randonnée

Ce qui est bien avec l’UCPA, c’est que toute la location du matériel est comprise : dès mon arrivée au centre le dimanche midi, on me remet ski de randonnée, chaussures, peaux, couteaux, ARVA, pelle, sonde, et même un sac à dos !
Ce stage tombait en plein pendant la fameuse vague de froid : j’avais donc pris une tonne d’affaires chaude avec moi et je ne savais pas du tout quoi choisir. Bastien, le guide, nous a aidé à préparer notre sac pour ce raid : choisir le meilleur rapport poids/confort possible. Je vous ai mis un petit résumé à la fin de cet article.

Après un rapide test en station d’Argentière pour s’assurer que tout le monde sait déjà descendre en ski, nous partons en fin d’après midi pour notre première nuit en refuge ! 500D+  nous attendent pour atteindre le typique refuge de la Loriaz.

C’est finalement à la frontale que nous arrivions, dans une ambiance lunaire incroyable… Le repas est prêt, les hôtes nous attendent avec le sourire : on n’a plus qu’à se glisser sous la table pour dévorer un copieux plat de croziflette bien mérité.

UCPA Ski de randonnée stage val ferret

Deuxième jour : l’aventure commence ici !

La deuxième journée commence par un fameux test ARVA (DVA). L’ARVA (Appareil de Recherche de Victime d’Avalanche) est un petit boitier émetteur-récepteur que l’on porte en permanence sur soit. L’objectif de ce test est de trouver le plus rapidement possible un sac à dos caché sous la neige avec un ARVA à l’intérieur. En cas d’avalanche, une victime enterrée doit être retrouvée dans les 15 minutes : il faut donc être organisés, rapides, et efficaces !

Cela demande un peu de technique et d’entrainement. Nous trouvons lamentablement le premier sac à dos en 16min ! Oups !
Bastien nous fait alors un topo complet : distribution des tâches, méthode de recherche, comment utiliser la sonde, technique pour pelleter efficacement en se relayant. Un véritable travail d’équipe ! Le deuxième essai est plus concluant déjà : 8 min !

J’ai vraiment apprécié cet entrainement : même si je connaissais déjà la théorie, j’ai fait plein d’erreurs : enlever les ski au mauvais moment, sonder un bout de glace et le confondre avec le sac… C’est un exercice que je referai si je devais partir en randonnée avec des amis !

Nous entamons la descente peu avant midi, celle-ci est vraiment agréable sous les sapins. Après un rapide pic-nique au camion nous prenons la direction du Val Ferret Italien. Les choses sérieuses commencent ici ! Nous devons monter au refuge Bonatti (2026m) où nous allons passer les deux prochaines nuits !

Bastien profite de la montée pour nous apprendre les conversions en ski de randonnée. Pas évident ! Mais après quelques gamelles le résultat est concluant. Il faut être capable de maitriser ce geste à la perfection dans les pentes importantes.

Après une belle petite montée de 600m nous atteignons le refuge Bonatti… et quel endroit ! Autant vous dire que je n’ai jamais vu un tel niveau de confort en refuge : douches chaude, chambres propres de 3/4 personnes, repas raffinés et copieux : nous sommes ici en Italie et ça se sent ! Après l’antipasto, vient le primo, puis le secondo, et le dessert ! Comment ce refuge isolé de tout fait pour proposer une telle qualité de service? Mystère !

UCPA Ski de randonnée stage val ferret

Après le repas, nous étudions la carte pour décider ensemble du plan pour le lendemain.

Comment se servir d’une boussole? Comment tracer un itinéraire en ski de randonnée? Comment éviter les avalanches? Nous avons vu ensemble tous ces points.

D’ailleurs, vous connaissez la fabuleuse application IphiGénie ? Avec cette app, vous avez accès aux cartes IGN de manière offline, mais surtout, les zones où la pente est supérieure à 30% apparaissent en rouge.
Pourquoi cette valeur?
Car en dessous de 30% le risque d’avalanche est nul. L’idée est donc d’éviter un maximum de passer par ces zones, où d’évoluer un par un dans les zones « rouge » pour ensuite se retrouver un peu plus bas dans une zone « blanche ». C’est ce qu’on appelle des ponts.

Troisième jour : le col d’entre deux sauts (2524m)

Le lendemain, nous partons pour le col d’entre deux sauts (2524m). La température est vraiment glaciale ce matin. Nous décidons de laisser nos pic-nique au refuge : dans les sacs, ils gèleraient.

Certains courageux repartent l’après-midi pour une nouvelle sortie en ski de randonnée. Me concernant, je repose les cuisseaux en papotant avec les autres filles du groupe, un thé entre les mains, bien au chaud. J’ai trouvé ça super que le guide propose d’autres sorties pour ceux qui en veulent plus : finalement tout le monde a trouvé son compte, malgré les petits écarts de niveau.

Dernier jour : la Testa Bernarda (2534 m)

Le programme s’annonce plus technique pour le dernier jour. Nous devons rejoindre la Testa Bernarda (2534 m) par une longue crête, avant de descendre droit dans la vallée ! J’aurai vraiment du filmer cette scène car je crois que tout le monde a eu le droit à une belle gamelle dans la poudreuse. La pente était vraiment raide, nous sommes donc passés un par un, et chacun a fait son show !

Et voilà, c’est déjà la fin de ce stage… Trop court ! On commençait à peine à se connaitre et il faut déjà se quitter. C’est aussi cela que j’aime vraiment avec l’UCPA : c’est toujours un générateur de belles rencontres, une occasion pour les amoureux du sport et de la nature de se retrouver, le temps d’un break

Pour prolonger le séjour…

Si comme moi vous avez encore de l’énergie après ce stage de ski de randonnée, vous pouvez prolonger le séjour par de deux journées de cours de ski : sur piste ou hors piste, il y en a pour tous les goûts ! Ca faisait longtemps que je me reposais un peu sur mes acquis en ski : ces deux jours de  cours m’ont permis de vraiment bien progresser. Tout de suite quand quelqu’un vous corrige, ça change tout !

UCPA Ski de randonnée stage val ferret

Et en video, ça donne quoi?

Comment s’habiller pour le ski de randonnée?

Avec des températures annoncée inférieures à -20°C j’avais très peur de souffrir du froid. Je me suis bien équipée et finalement tout je n’ai jamais eu froid. Il faut absolument privilégier la superposition de couches fines. Exit le gros anorak de ski !

Accessoires :

1/ Chaussettes ICEBREAKER Ski – 2/ Chaussettes SMART WOOL : On m’a vraiment conseillé de prendre ces chaussettes pour avoir les pieds au chaud et limiter les frottements.
3/ Boxer ICEBREAKER en Mérinos Les sous-vêtements en Merinos, indispensable (et magique) si vous partez plusieurs jours !
4/ Masque OAKLEY
: Par temps froid, il faut absolument prendre également un masque en plus des lunettes de soleil.
5/ Gants SALOMON – 6/ Moufles ANALOG : Prévoir deux paires de gants : une paire légère pour la montée. Et des moufles pour les conditions plus difficiles. J’adore ces moufles, je n’ai jamais froid avec et l’index séparé me permet de ne pas être handicapée avec ! 😉

Couche 1 : Sous-couche pour rester bien au sec !

Je test un format un peu différent, je vous ai préparé une petite sélection sur IRUN (désolée pour les hommes qui me suivent ) ! Pensez à utiliser le code IRUN15 pour bénéficier de 15% de réduction.

1/ Maillot à capuche ODLOW – 2/ Maillot Thermal SKINS – 3/ ASICS Seamless – 4/ X-BIONIC Running Speed 5/ Maillot SALOMON

Couche 2 : Pull respirant pour conserver la chaleur !

1/ Hoodie ASICS – 2/ Pull NEW BALANCE – 3/ ADIDAS Response – 4/ SALOMON Lightning5/ Pull GORE Running

Couche 3 : SoftShell pour s’isoler du froid

Couche 4 : Gortex pour se protéger du vent.

J’avais cette Gortex de la marque Norrona et franchement j’étais ravie de la qualité. Ne prenez pas une Gortex premier prix, prévoyez au moins 300 euros de budget.

Bonus : j’avais toujours une doudoune en plus dans le sac, c’est léger, ça ne prend pas de place, et ça vous sauvera si vous devez faire une pause repas, ou soucis technique. Perso, j’ai une doudoune Decathlon premier prix, et elle fait très bien le job !

Et voila ! Si vous avez des questions, je réponds toujours dans la journée sur ma page Facebook 🙂

A bientôt?

Isa

Something is wrong.
Instagram token error.
Voir Plus

Tags : franceskitrek
Isa

The author Isa

Leave a Response