close
Destinations FranceKitesurf

J’ai découvert le Kite Foil au lac de Serre-Ponçon

J’ai découvert le Kite Foil au lac de Serre-Ponçon

Le Lac de Serre-Ponçon offre des magnifiques conditions pour la pratique du kitesurf. C’est également un endroit idéal pour s’initier au Kite Foil. Je vous raconte mon apprentissage, mais aussi tout ce qu’il faut savoir sur ce lac !

Faire du Kite à Serre-Ponçon

Le lac de Serre-Ponçon offre des supers statistiques de vent tout l’été !

Un vent thermique d’Ouest/Sud-Ouest, souffle quasi quotidiennement, à partir de 12h. Les montagnes entourant le lac ainsi que la différence de température entre la terre et l’eau du lac, contribuent à ce phénomène.

Ainsi, les conditions oscillent entre 10-25 nœuds en Mai, Juin, Juillet. Au fur et à mesure que l’eau du lac se réchauffe, le vent thermique s’affaiblit. De fin Juillet à début Septembre, le vent sera plutôt de 8-12 nœuds .

Ce vent se voit également renforcé par Mistral :  le vent météo s’ajoute au vent thermique.

Enfin, grâce à un effet venturi, le vent est également plus fort à partir de Savines-Le-Lac en direction d’Embrun. Ainsi, la plupart des kitesurfers se retrouvent ici pour se mettre à l’eau.

Si vous souhaitez découvrir l’activité, sachez qu’il y a également deux écoles de Kitesurf sur le lac de Serre-Ponçon.

Vous l’aurez compris, Serre-Ponçon est vraiment un lieu qui s’y prête bien pour apprendre le Kite ou le Kite Foil.

Bien choisir son matériel pour débuter en Kite Foil

Choisir sa board et la préparer

J’ai choisi la Board Duotone Pace 4’2″. C’est une planche de freeride polyvalente avec un gros volume. Bref, quelque chose de performant, mais qui reste adapté pour l’apprentissage.

Personnellement, je préfère enlever tous les straps. Vous avez un risque de vous blesser à la cheville, surtout si vous débutez. Certains, pour plus de facilité, gardent uniquement le strap avant, en le gardant très lâche. Cela facilite le démarrage.

La hauteur du mât en foil

En foil, plus le mât sera court, plus il sera facile de débuter : il pardonnera beaucoup plus facilement les erreurs.

Au contraire, un mât haut vous permettra de passer plus facilement au-dessus du clapot, de naviguer plus haut, de prendre plus d’angle pour remonter au vent…

Enfin, la hauteur du mât détermine aussi votre hauteur de chute : croyez-moi sur parole, vous allez préférer débuter avec un mât court !

Me concernant, j’ai opté pour le mât Duotone Spirit de 90cm. Idéalement, j’aurai préféré un 75cm pour commencer. Disons que j’ai un peu brûlé les étapes.

Bien choisir la taille de l’aile avant du kitefoil

Pour mon foil, j’ai choisi comme aile avant, la Duotone Carve 950.
En gros, une grande aile permet de voler sans grande vitesse. C’est donc mieux pour débuter, ou travailler de nouvelles figures !

Une plus petite aile va plus vite : personnellement, j’ai déjà tendance à chercher un peu les freins ! Une grande aile me convient parfaitement.

Autre matériel indispensable pour débuter le kitefoil

On n’oublie pas le casque, indispensable en Kitefoil. Un gilet de flottaison peut aussi être le bienvenu. Enfin, la combinaison intégrale permet mine de rien de protéger un peu les gambettes ! Attendez-vous à prendre quelques coups au début.

Mes premiers vols en Kite Foil à Serre-Ponçon : les étapes d’apprentissage

Quelles sont les meilleures conditions pour apprendre le Kite Foil ?

On a toujours tendance à se dire que le Kite Foil, c’est idéal par vent très léger. C’est vrai, mais pour débuter, je vous conseille d’y aller quand il y a un peu d’air, disons minimum 15 nœuds . C’est épuisant de devoir gérer à la fois son aile, et le foil. Lancez-vous dans l’apprentissage un jour où votre kite tient correctement en l’air.

Bon, n’y allez pas non plus par tempête hein !

Ainsi, le lac de Serre-Ponçon propose souvent de bonnes conditions pour s’initier au kite foil. Et puis on ne va pas se mentir : c’est quand même plus rassurant d’apprendre dans un lac !

Première étape : naviguez la planche à plat

Écartez-vous du bord en nage tractée, assurez-vous que le foil ne risque pas de toucher le fond.

La première étape consiste à naviguer avec la planche à plat, sans chercher à voler.

Le waterstart ressemble un peu à celui du strapless. Seule différence, il faut maintenir la planche sur la tranche. En s’aidant du strap, ou en la bloquant avec l’avant-bras, on prend vite le coup de main !

La position en navigation est complètement différente de celle du twintip. On l’appelle vulgairement la position “caca debout”. Il faut absolument garder le même poids sur la jambe avant et la jambe arrière. Si, vous prenez la même position que sur un twin-tip, c’est à dire la jambe avant bien tendue, et le poids principalement sur la jambe arrière, votre foil va grimper. Vous allez faire ce qu’on appelle “le marsouin”. Vous allez vite comprendre de quoi je parle 🙂

Gardez-bien à l’esprit qu’il y a une dimension en plus dans le kite foil.

ktie foil serre poncon

Deuxième étape : Cherchez la hauteur

Une fois que vous maitrisez la navigation à plat, donnez une petite impulsion sur le pied arrière pour voir votre foil prendre de la hauteur. Ça y est, vous volez sur l’eau ! J’adore cette sensation, et le silence !!

Je ne vous donnerai pas de conseils pour apprendre vos premiers jibes, car je n’en suis pas encore là ! Voici en gros où est-ce que j’en suis arrivée au bout de trois sessions. À vous de jouer maintenant !

kite foil serre poncon

Pour aller plus loin : l’aile à caissons !

Je me suis également équipée d’une Duotone Capa en 9m : la nouvelle aile à caissons proposée par la marque Duotone.

J’avais énormément d’appréhension avec une aile à caissons. Je voyais cela comme quelque chose de compliqué, qui allait tomber à l’eau tôt ou tard, et ne plus jamais redécoller. Je m’imaginais déjà en train de nager des kilomètres pour rentrer.

En fait pas du tout !

Une fois que l’aile est correctement connectée à la barre, le décollage se fait vraiment rapidement. En plus, gros avantage, on peut décoller et poser seul vraiment plus facilement qu’avec une aile à boudin. 

Une fois en l’air, c’est le bonheur. L’aile à caissons Duotone Capa est vraiment saine. Elle ne tombe pas. J’ai halluciné quand je me suis rendue compte que j’avais navigué par seulement 7 noeuds, sans soucis ! Moi qui déteste le vent light, et qui finit tout le temps avec mon aile à l’eau. Me voilà réconciliée avec ces conditions un peu particulières !

Je l’ai fait tomber à l’eau une seule fois, et elle a vraiment très vite redécollé. Finalement, je m’étais vraiment inquiétée pour rien !

Enfin, le gros avantage d’une aile à caisson quand vous débutez le Kite Foil, c’est justement qu’elle est très saine en l’air par vent light : plus besoin de gérer son aile, on peut se concentrer uniquement sur le foil. Un avantage non négligeable !

kite foil serre poncon

Où se loger pour faire du kite à Serre-Ponçon ?

Je m’y suis prise un peu tard, et tous les hébergements proches du lac étaient déjà complets, ou hors de prix. J’ai donc décidé de me loger aux Orres, à 20 minutes du spot. Finalement, c’était une solution assez agréable. Je dormais à la fraiche, en pleine montagne, et j’avais des tas d’activités à faire le matin.

Voici l’hébergement que j’ai réservé sur la plateforme Sportihome.

Vous allez tester le kite foil ?

Cet article vous a donné envie de tester le kite foil, ou aller naviguer à Serre-Ponçon ? N’hésitez pas, si vous avez des questions, je réponds toujours dans la journée sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Pensez à vous abonner, ça fait toujours plaisir !

Enfin, vous pouvez retrouver ici mon calendrier du kitesurfeur

A bientôt ?

Isa

Tags : francekitesurf
Isa

À propos de l'auteur Isa

Ingénieur informatique, j’ai décidé il y a deux ans de changer de vie. J’ai plaqué mon métier et j’ai commencé alors à parcourir le monde, devenant peu à peu photographe, vidéaste, puis blogueuse !

Viens papoter !